17 avril journée de la Femme Digitale
Ce 17 avril est la journée de la femme digitale : c’est à dire les femmes qui travaillent en ligne, grâce à internet.
C’est complètement mon cas. Je me demande souvent où je serais aujourd’hui si internet n’existait pas. Ou si j’étais née 20 ans plus tôt… C’est bien joli de créer, mais sans réseaux sociaux ou e-boutique, comment trouver ses clients ?
 
Bien sûr, de manière traditionnelle : ouvrir sa boutique (quand on y connaît rien, c’est risqué, compte tenu de l’investissement) ou faire des expos et marchés.
 
– Je ne pense pas ouvrir une boutique un jour. Déjà parce que je vis en campagne et que j’aime cette vie, je ne pourrais pas vivre en ville. Or, imaginer avoir une boutique qui fonctionne dans un village, c’est utopique. Quand je vois la quantité de boutiques qui ferment (que ce soit de vêtements, de produits bios, de décoration…) dans nos campagnes, c’est une triste réalité.
 
– Les expos et marchés représentent énormément de travail de préparation, de rangement, mais aussi de stock. Par exemple, pour un salon de 2 jours, c’est en fait 1 semaine complète de travail. Sans parler des déplacements, location de camionnette, hôtel et la garde des enfants. J’aime le confort de travailler chez moi, dans mon petit atelier, avec mes enfants à proximité. En tant que Maman, on ne peut rêver meilleure situation professionnelle (sauf si on n’aime pas la solitude, j’admets que ça peut être pesant).
 
Alors définitivement, vive internet et ses millions de possibilités !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.