La sécurité et les créations pour enfants

Savez vous que les créations pour enfant doivent obligatoirement répondre aux exigences de sécurité et donc passer des tests pour pouvoir être vendus ?

 

C’est la loi. Que peu de créatrices respectent, je le conçois, compte tenu du coût non négligeable de ces tests en laboratoire spécialisé : pas seulement les composants (vous savez : sans BPA, sans phtalates, sans cadmium etc…) mais aussi le montage, la solidité, la taille.

 

Pour ma part, les attache-sucettes et hochets respectent bien les normes obligatoires. D’ailleurs, dans chaque emballage, vous avez une notice, des mesures de sécurité à respecter (ex : ne pas laisser un attache-tétine au bébé pendant son sommeil), la certification CE, le rappel de la garantie de 3 mois ainsi que mes coordonnées. Pas pour faire joli. Parce que c’est OBLIGATOIRE et qu’on ne joue pas avec la sécurité des tous petits.

 

 

Par exemple, je prends des mesures supplémentaires en mettant 2 fils sur les créations pour bébé : si un fil venait à être coupé, les perles ne peuvent pas tomber et être ingérées puisque l’autre fil assure leur maintien. A ma connaissance, aucune créatrice Française ne «s’embête» avec ce procédé car plus long et plus difficile. Pour ma part, il n’a jamais été question de faire autrement. Je n’aurais pas pu donner des attaches-tétines à mes propres filles sans ces 2 fils de sécurité. Parce qu’on ne sait jamais…

 

Alors, parfois, quand je lis ou entends que les créations en perles sont dangereuses et qu’il faut être inconscient pour en donner aux bébés, je ne peux pas être d’accord. Pas quand on met son coeur dans ce que l’on fait, pas quand on dépense plusieurs centaines d’euros en tests, pas quand la sécurité est une priorité depuis toujours.

 

Merci pour votre confiance !

 

Lucie, créatrice à votre service, depuis 2013

4 Comments

  • Mélanie

    ,
    26 février 2018 @ 21 h 21 min

    Bonsoir,

    Je viens de lire ton post et je tenais à rebondir dessus. Tu dis « A ma connaissance, aucune créatrice française ne «s’embête» avec ce procédé car plus long et plus difficile. »

    Je suis une créatrice française, tout comme toi, je réalise des créations pour bébés que je vends très bien, tout comme toi. Il est imprudent de porter un jugement hâtif sans savoir. Car moi aussi dans mon procédé je double le fil, je vais même plus loin que toi dans la sécurité. Je passe chaque extrémité dans le fil et le fait repasser dans l’autre sens puis ferme définitivement la création avec un procédé bien préparé et sûr. Mes accessoires sont testés également autant sur le fil, la taille et la solidité. Ils répondent aux normes européennes. Une note explicative est envoyée avec chaque création indiquant les mises en garde concernant l’article et son entretien (ne jamais le laisser à l’enfant pendant la sieste ou la nuit, toujours vérifier l’état de l’objet avant de le donner à l’enfant…).

    Pour moi il en va de ma responsabilité de prôner la sécurité pour nos petits bouts et de tenir informer les parents. J’adopte le même procédé de sécurité sur tous mes produits destinés aux jeunes enfants ! Alors oui je « m’embête » et pour moi le mot n’est pas juste car c’est une passion, j’en ai même fait mon métier. Soit, je suis surement moins connue que toi, mais dénigrer la concurrence sans savoir n’est pas une pratique très morale.

    Bon courage pour la suite.
    Bonne soirée.

    • Lucie Vrana

      ,
      27 février 2018 @ 11 h 09 min

      Bonjour Mélanie, c’est pour cela que j’ai bien précisé « à ma connaissance » car je connais un certain nombre de créatrices mais pas toutes, nous sommes tellement nombreuses dans ce domaine ! Je suis aussi fournisseur, je communique donc régulièrement avec mes clientes. Et certaines créatrices, pourtant très connues, qui font ça depuis des années, n’ont jamais passé ces tests en labo : même si je ne doute pas de la sécurité de leurs réalisations, après des milliers de ventes, le fait est là.
      Ce qui me désole surtout, c’est le nombre de « créatrices » qui font ça à la va-vite, avec des matériaux non conformes (des perles en strass qui rouillent au contact de la salive), ou des attache-sucettes très long, bien loin des 22cm règlementaires. On en voit énormément sur les réseaux sociaux, et quand je vois certaines choses dans les groupes de créateurs, je me permets parfois un petit commentaire de rappel : sans aucun résultat, je me fais envoyer bouler, SYSTEMATIQUEMENT. Dénigrer non. Partager une expérience, MON expérience, oui.
      Je suis heureuse de savoir que le nombre de créatrices sérieuses augmentent petit à petit !

  • lolilea

    ,
    11 mars 2019 @ 21 h 10 min

    bonsoir , votre article est très intéressant , mais comment faire pour faire certifier ses créations pour bébé ? sincèrement j’ignorais qu’il fallait une certification , même si au final cela parait logique . ou puis je trouver la liste des normes car sur Google je ne trouve rien . merci

    • Lucie Vrana

      ,
      12 mars 2019 @ 14 h 41 min

      Bonjour, je vous conseille vivement de vous tourner vers la Chambre de l’Artisanat, ou la Chambre du Commerce, bref tout organisme agrée à vous conseiller et vous former.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.