Les petits prix du fait main et ses conséquences

Les jours minis peuvent prêter à confusion. Mais c’est temporaire, et surtout, un cadeau, un petite sacrifice de ma part, pour permettre aux plus petits budgets de se faire plaisir. Car le fait-main a généralement un coût.

Je sais que certaines créatrices débutantes vendent à bas prix, tout le temps… disons le clairement : à perte. Elles couvrent à peine le coût du matériel utilisé et ne se rémunèrent pas elles mêmes sur leur travail manuel.

Pour vous, qui achetez, c’est plutôt chouette, autant en profiter. Mais ces créatrices ne pourront pas durer ainsi : soit elles augmenteront leurs prix en se rendant compte qu’elles travaillent à perte (si elles tiennent leurs comptes) soit elles finiront par abandonner, à force de perdre de l’argent et du temps. Je ne parle même pas du pourcentage que prennent Paypal, les établissements bancaires, et l’Etat quand on est déclaré (allez… 20% des créateurs sont déclarés ? Personnellement je le suis depuis le tout début).

J’ai débuté comme ca, ne nous mentons pas. J’ai mis quelques mois à réaliser que j’allais droit dans le mur. Je faisais du mal au métier du fait-main, en bradant mes créations, mais aussi à moi-même, en passant toutes mes soirées à réaliser des commandes, pour ne faire aucun bénéfice, voire souvent pour dépenser plus de ma poche…

Le fait-main a un coût, qui prend certes en compte le prix des matières premières, mais aussi les heures passées derrière, que ce soit en créant, en photographiant, en retouchant les photos, en allant à la Poste et à la banque, en répondant aux 10aines de mails quotidien, en mettant en ligne des nouveaux produits, en commandant auprès de nos fournisseurs, en travaillant sur le site…

Sur un attache-tétine, il y a : 15 minutes de montage, 5 minutes de photo, 15-20 minutes de retouche informatique, 15 minutes de mise en ligne. Une création toute bête, dont on est pas sûre qu’elle plaira, et donc qu’elle se vendra… prend déjà entre 45 minutes et 1H de travail.

C’est plus long pour un hochet, et encore plus long pour un collier.

On ne s’en rend pas compte, c’est difficile à imaginer, mais comme tout travail, aussi génial et passionnnant soit il… C’est un travail, qui mérite une rétribution. Cette rétribution, c’est le prix que vous payez lorsque vous achetez.

Alors quand on me contacte en me disant que la voisine fait des attache tétines à 8 euros alors que je les vends à 11 euros environ et que je pourrais faire un effort… Hé bien, on dévalorise mon travail. Un peu comme si votre patron vous disait que votre collègue est moins payé, et qu’il vous propose de vous aligner sur le même salaire. Ce que fait la voisine, sincèrement, ca m’est égal.

J’ai connu et je sais qu’elle ne s’en sort pas, je sais qu’elle perd du temps, je sais qu’elle se dévalorise, je sais qu’elle manque de confiance en elle, je sais qu’elle pense ne réussir que comme ca… Mais je sais surtout que ca ne durera pas.

Alors, mettez en avant le fait main, 100% conçu en France, personnalisé avec du matériel de qualité, mais pas au prix du Made In China, car nous n’avons rien en commun.

Sur ce, je file travailler et vous envoie plein de bisous pour me faire pardonner de cet horrible pavé !

Suivez-moi sur Hellocoton

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.